Thursday, July 5, 2007

Réaction au message de Son Excellence, Mgr. l’Archevêque de Bukavu.

Réaction au message de Son Excellence, Mgr. l’Archevêque de Bukavu.

Par l'hon. Enock RUBERANGABO SEBINEZA

Kinshasa, le 01/06/2007

Avant toute chose, la Communauté Banyamulenge tient, du fond de son cœur, à présenter ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées par la barbarie inqualifiable perpétrée par des éléments criminels dans notre Province du Sud-Kivu et que d’aucuns n’hésite d’appeler des tigres altérés de sang . Que les âmes des victimes que Kaniola n’a cessé de compter, reposent en paix.
La Communauté Banyamulenge regrette que ce moment de deuil ne soit exploité négativement par certains leaders pour provoquer et trafiquer une confusion et une psychose au sein des communautés condamnées de vivre harmonieusement ensemble, psychose qui profiterait encore à l’ennemi qu’on prétend combattre et endeuiller encore la Province.
Nous fondant sur la Constitution de la République Démocratique du Congo notre pays, en ses articles 52, 63 alinéa 2, 66 alinéas 1 et 2 , sommes convaincus que pareils messages de nature à affiner des haines, ne soient contraires à la lettre et à l’esprit du contenu de notre loi fondamentale et donc passibles de poursuite .
Le dernier cas de figure est le contenu de certains paragraphes du message de Son Excellence Mgr. l’Archevêque de Bukavu remis à l’Ambassadeur de France en RDC lors de son passage au Sud-Kivu, et voudrions fixer l’opinion sur certains points qui risquent d’être perçus comme messages d’appel à la haine et à la stigmatisation d’une communauté de la Province.
De sept éléments cités comme preuves d’une nouvelle guerre par Mgr. l’Archevêque,quatre paragraphes accuses directement ou indirectement les Banyamulenge. Par exemple :§ Mgr. l’Archevêque affirme et dit que ’’ Comme en 1996, les Banyamulenge sont instrumentalisés pour provoquer la guerre . . . .’’ . Ces accusation sont graves, gratuites, infondées, inacceptables et les rejetons . Notre Communauté n’est ni près ni de loin impliquée dans aucun complot contre son pays . Il n’y a pas au Sud-Kivu, une quelconque communauté composée uniquement des diables en face des autres qui seraient des anges.
Si non, Mr.Patient Mwendanga, pour ne citer que celui-là, qui est de la même communauté et village que Son Excellence Monseigneur l’Archevêque et qui est le Porte parole d’un mouvement insurrectionnaire contrairement à la Constitution , passerait pour un Munyamulenge instrumentalisé !§ Le message de Mgr.l’Archevêque, démobilise et divise notre armée en faisant croire que tel commandant militaire agit suivant ses origines politiques ou tribales .
Nous sommes au courant de menaces physiques qui pèsent déjà sur certains commandants stigmatisés et cités dans le document de Son Excellence Mgr. l’Archevêque de Bukavu , spécifiquement celui du bataillon de la 11ème brigade intégrée puisque il est soupçonné d’appartenir à cette communauté essentiellement instrumentalisée . C’est à Walungu encore où le Major Sanze et plusieurs de ses gardes qui combattaient fidèlement au côté des FARDC en juin 2004 a été visé par ses compagnons d’armes sur instigation d’un tel discours et assassiné puisqu’il appartient à la même communauté que certains chefs des assaillants qui avaient mis Bukavu à sac. Au même moment 22 autres éléments Banyamulenge succombaient aux exécutions par leurs collègues à Shabunda. Cela n’est pas de nature à construire une armée qui défendra le pays.§ Nous osons croire que les services de sécurités militaires et surtout le Commandant Suprême des FARDC qui est le Chef d’Etat , devraient prendre au sérieux ce genre de discours qui profitent d’un problème réel d’insécurité à l’Est pour faire l’apologie de la division et le décourager avant qu’il ne soit tard . Sinon l’ennemi aura réussi son coup.§ Il est étonnant et inquiétant de noter que le message de Mgr. l’Archevêque a des similitudes dans ses aspects contre les Banyamulenge avec d’autres messages relayés avant et après par le Gouverneur de Province le 27/05/07 à l’Eglise Philadeplhie de Bukavu et celui du 30/05/2007 de Monsieur Musimwa Bisharhwa, Président du Parti Congolais pour la Bonne Gouvernance , PCBG qui qualifie les Banyamulenge de ‘’. . . communauté étrangère immigrée en RDC , à l’instar des Libanais, de Ouest Africains et autres ‘’ , fin de citation.Il y a péril en la demeure, si l’insécurité menace indistinctement TOUTES les communautés à l’Est et que certains leaders profitent pour mettre l’huile sur le feu.
Il y a de quoi à se demander s’ils ne jouent pas le jeu de l’ennemi et être considérés comme ses alliés stratégiques .
A la place de ce genre de discours, nous en appelons à la communauté nationale et à tous les leaders d’opinion, de privilégier les discours rassembleurs qui rassurent toutes les communautés, dans le cas contraire nous participons, consciemment ou inconsciemment, à la destruction de notre pays.

Fait à Kinshasa, le 01/06/2007
Pour la Communauté Banyamulenge :
Enock RUBERANGABO SEBINEZA
Président National/SHIKAMAet Député Honoraire.

1 comment:

Léopold said...

Je suis très contant de me connecter à ce site;
Des articles et commentaires constructifs sont plus que nécessaires, surtout en ce moment de crise.