Tuesday, March 19, 2019

Saturday, March 9, 2019

Mulenge en Danger d’extermination

Minembwe, le 09 Mars, 2019


Il y a de cela une semaine jour pour jour, Minembwe, le dernier des villages de Mulenge a été attaqué par une coalition des forces armées May Mayi. Alors que la population des hauts plateaux d'Itombwe continue d'être victime des attaques et des pillages et tueries de leurs bétails, les autorités politiques supposées être des représentants de Mulenge se taisent d'un silence presque mortel! C'est incroyable!

Depuis le début des attaques on a jamais entendu aucune déclaration venant de leaders politiques Banyamulenge de Kinshasa. Malgré que certains d'eux se sont battus for pour l'agrément de la commune de Minembwe. Mais, hélas! on dirait que la survie politique et intérêt personnels obligent! 

Les attaques contre Minembwe ont fait des dégâts énormes tant humaines que matérielles. Jusqu'à présent on ne sait pas encore le nombre exacte des morts. Car du côté Banyamulenge on parle d'au moins une trentaine plus beaucoup des disparus. Quant aux côtés des assaillants, le nombre reste également inconnu. Les dégâts matériels on en parle même pas. Les miliciens ont pris des milliers des vaches et tués beaucoup d'autres dans l'objectif  d'appauvrir d'avantage la population Banyamulenge déjà appauvrie. Ils ont aussi brûlés au moins trois villages ( Irumba, Nyamurombwe et Biziba); laissant des centaines des familles sans abris dans une contrée quasi enclavée où ils n'ont aucune chance d'avoir une aide extérieure. 


Curieusement, les politiciens ressortissants de Mulenge étant en course de positionnement dans le nouveau gouvernement du Président Félix Tchisekedi préfèrent se taire comme si rien n'était afin de ne pas déranger l'état dont ils espèrent trouvés des postes. C'est triste! 

Ici il faut souligner un facteur extrêmement important concernant l'essor de cette guerre d'aggression à Minembwe. 

Le peuple Banyamulenge sont voué à la disparition si rien ne se fait.  Il faut souligner que ce peuple longtemps marginalisé et longtemps victimise par le gouvernement Congolais a néanmoins  droit à  disposer d'eux même s'il avait le courage de se battre pour l'auto-determination de Mulenge, leur région natale. Car, celle l'auto-determination et non pas l'auto-défense est la seule option pour la survie de ce peuple au risque d'extinction.

Depuis l'indépendance du Congo en 1960, le peuple Banyamulenge a mené des guerres d'auto-défense contre leurs ennemis on dirait naturels-leurs voisins par fois avec la complicité de l'Etat. Un cercle vicieux des guerres et attaques contre Banyamulenge a menacé la survie de ce peuple progressivement. Maintenant que beaucoup des rescapés de ces guerres et massacres perpétuels se sont réfugiés partout au monde, Mulenge risque d'être effacé et oublié complètement. Ce qui est bien sûr le seul objectif principal des voisins ennemis. À moins qu'une solution drastique soit prise par un groupe des courageux leaders révolutionnaires, Mulenge cours un danger éminent d'extination. 

Il est vraiment ridicule de justifier les causes et rationnelle de cette guerre tribale. Car le tribalisme est une idiotie et une primitivite dont souffrent nos voisins. Le tribalisme est la seule racine du mal qui a engendrée les terribles guerres cycliques entre Banyamulenge et autres communautés voisines, telles que baBembe et ba Fuliro. Quelque soit les raisons, une chose est certaine: C'est vraiment assez. 


Assez c'est assez. Nous sommes à l'apogée de cette guerre et d'indifférence et complicité du gouvernement Congolais. La guerre actuelle ne doit plus être combattu à l'ordinaire. Ça doit être une guerre d'autonomie de Mulenge, plutôt qu'une unième guerre d'auto défense cyclique qui nous exterminera tous. Après tout Mulenge n'est pas la Chine populaire. Notre population est petite et a subie autant des massacres et genocides de façon qu'on ne peut plus continuer à s'engager dans des guerres incessantes. Ceci doit être l'aboutissement d'une crise socio-politique, culturelle et économique qui a débuté à la naissance de la République du Congo en 1885 quand l'Afrique fut divisée en différents États. Lorsque le Congo fût fondé par les colons, les Banyamulenge étaient déjà au Congo comme autres peuples congolais. Ils vivaient à Mulenge. C'était chez eux et ça restera toujours chez eux.  Et quand les Congolais comme  autres colonies Africaines se rebellèrent contre l'autorité coloniale belge, le Banyamulenge était là faisant partie des peuples colonisés au Congo entant que éleveurs des vaches. Mais, juste après l'indépendance, le peuple Banyamulenge dévirent cibles des attaques perpétuelles comme quoi ils n'étaient pas aussi Congolais que les autres, mais sujets  Rwandais. Une longue période d'exclusion et discrimination notoire ça n'est suivi jusqu'à ce que la marginalisation aboutira à menace de déportation pour le Rwanda, pays étranger. 

 Malgré tout il faut quand même souligner que le Banyamulenge ont été le premier peuple Kivutien qui a eu le commissaire du peuple (ou d'état) à la personne de l'honorable Muhoza Gisaro, et éventuellement le Vice-président de la République à la personne de Me Azarias Ruberwa, sans pour autant dire des Ministres et plus des généraux au sein de l'armée Congolaise par rapport aux autres Kivutiens, cela ne leurs a pas empêché de continuer abusivement à être  traité  comme si ils sont étrangers dans leur propre pays. 

Finalement, quand on vient de reconnaître officiellement Minembwe ( chef lieu de Mulenge) comme une Commune ( entité administrative), après un très long combat, voilà que nos voisins s'arment jusqu'aux dents et attaquent une fois encore la population Banyamulenge, détruisant et brûlant leurs villages, maison par maison et pillant leurs bétails, avec le seul objectif de anéantir Minembwe comme ils l'ont fait récemment  à d'autres en droits de Mulenge. 

Pendant toutes les épisodes des guerres et attaques, on assiste toujours à une complicité et indifférence macabre du gouvernement contre le peuple Banyamulenge jusqu'au point de  non seulement déstabiliser tout Mulenge, mais aussi à sa destruction presque quasiment totale au su et au vu des autorités tant politiques  que militaires du gouvernement Congolais. 

Alors, on arrive au point où nombreux des Banyamulenge se disent, on en a marre. Assez c'est assez! On ne peut plus prendre ça. Il appartient aux Banyamulenge de se laisser soit expulser définitivement de leur territoire et se voir éparpillés dans des camps de réfugiés dans les pays voisins; Ou de décider de ce prendre en charge comme autres peuples qui ce sont libérés du danger d'extermination. Car notre survie est menacée aujourd'hui que jamais.

Conscients de notre devoir et droit à notre liberté de choisir notre propre destin et l'avenir politique de notre peuple,  

Nous devons d'abord demander au gouvernement Congolais de nous donner l'autonomie totale de Mulenge selon le principe de la charte de nations unies. Et si ce droit n'est pas donné nous devons appeler la communauté internationale à exercer son pouvoir et influence au gouvernement Congolais afin qu'il nous donne l'auto-détermination car il a totalement échoué à nous protéger en tant que minorité à risque d'extermination. 


Friday, March 8, 2019

Lettre ouverte aux Bembe et Fulero

Baruwa kwa ndugu wa Bembe na Wafulero:

Hiyi message nina yi adresser surtout kuba ndugu zetu wa Bembe na Wafuliro. Sana sana kwa wale wenye busara na hekima. 
 Wa ndugu, Mimi nafadhaika saaana moyoni mwangu kuona jinsi watu wazima, wana weza chaguwa ku endeleya ku victimise taifa nzima, ku encourager umwangaji wa damu generation après generation. 
Je, ni kiwango gani cya damu ya wa innocents mutafikiya kusudi mutosheke na mauaji? Ni miliyoni ngapi ya wa Kivutiens munataka muuwishe njoo mutosheke? Ni degree ya pauvreté gani munangoja mufikiye njoo mu réaliser que vita ya ukabila ni ujinga mtupu, na ni voie ya kuendeleye kwa umasikini ( pauvreté) kwa ninyi wore? Ni nombres ngapi ao kiwango gani ya wajane na mayatima wa kivu munaitaji kuona njoo mutosheke ao muelewe kama guerre tribale ni mbaya na haina faida kwa yeyote?
Acha ni wa ulize na mchukuwe wakati wa kuwaza mbele munijibu:
Je, depuis mulianza mapambano na vita ya ukabila nawa nyamulenge, hakuna wa bembe na wafulero wanakufaga? Je, hizo vita zote ni wanyamulenge peke yake wanakufaga? Mimi najuwa tuna wajane na mayatima wengisana wamepoteza wazazi nawatoto juu ya wa Mai Mai wa bembe na wafulero; na ninajua Kama hiyo inawafurahisha ninyi kujuwa. Je, ninyi hamupotezagi watu wenu? Wazazi, vijana, watoto wenu nao wanakufaga? Ao ile ma slogans yenu eti lisasi ni mayi ni ukweli? Est-ce lisasi kutoka bunduki ya munyamulenge ha iuwaki ? Ni mayi kweli? Je, depuis mulianza ku uwa na kunyanganya ngombe za wanyamulenge mumekuwa matajili? Depuis mulianziya campagne ya kutufanya wakimbizi, eti tuko wanyarwanda, si wa Congomani, depuis wakati tukikuwa hatuna ata chef de localité, ao caporale mu service militaire, tulikuwa bado hatuya ishi ata mtu mmoja mu ville Uvira ao Bukavu, tulikuwa hatuna mtu mwenye kuwa na vélo, tunaishi mu manyumba ya majani. Lakini mukashindwa na kututowa kwetu mutugeuze wa refugees na mutufukuze. Sasa kweli leo tulisha kuwa na Vice Président de la République, hamuyakuwa naye depuis la création du Congo, tuko na plus des généraux que vos deux peuples combinés, les officiels supérieurs njo siseme, ba Ministres, députés, des millionnaires, des grands hommes d'affaires, diaspora mature dans des grandes capitales occidentales, leo Minembwe ilisha pita Fizi en development. Pour ne dire que ça. Sasa leo njoo kweli munaona mutatuweza? Leo njoo munazani tutawaogopa?  Tumiyeni hakili ndugu zangu! 
Wandugu wapenzi. Mu ache ile mawazo ya ujinga na upuuzu! Mu ache extrémisme yenye ina endeleya ku tu endeuillée nous tous Kivutiens sans exception. Mu ache turudishe upendo, uhusiayano muzuri, bon voisinage. Tusaidiyane kimaendeleo. Tu inuwe région yétu ya Kivu. Mu ache tu weke ma conditions favorables ku développement ya Kivu. Watu wenu watoke mu pauvreté; tu we tena na Amani kama zamani. Mu ache ku endeleya ku acha wa extrémistes Hutus Burundais et Rwandais wenye waliji ingiza katikati yenu, wanageuka wafulero ao wabembe. Na ninyi munawakubali kuliko sisi tuliishi pamoja depuis ba babu zetu; depuis nos ancêtres d'avant 1885; mais muna embrasser ba Hutu ba muma année 1993/94. Juste juu muna ma puwa yakufanana! Sasa puwa ndefu nafupi, kubwa na ndogo inaongeza ao inapunguziya mwenye nayo nini apart kupitisha makamasi? Watu wenye wali leta chuki na mauaji ya uKabila njoo muna préféré kuliko sisi tukiishi mumanyumba zenu, mukatupangisha kama watoto wenu tukisomeya kwenu pamoja, Fizi, Baraka, Mboko, Uvira, Sange etc. Tukichangiya, tukilala pamoja. Wamama zenu walikuwa wamama zetu, baba zenu, walikuwa ma baba zetu. Tukasomeye kwenu mpaka kumaliza écoles secondaires. Sasa, Leo tumekuwa ma adui? Sisi sote tuendeleye ku uuana kweli? Kila mwaka ni ku uwana, nakurudisha region yetu nyuma mu pauvreté tu! Hiyo kweli njoo muna préférer kuliko Amani? Kuliko ku ungana mukono pamoja tulete maendelo kwetu? Munajuwa des millions des dollars tuko tuna investir mu inchi zingene zenye haziko zetu juu yakukosa amani kwetu? Muna juu ma Hôtels tunaweza jenga Baraka, Fizi, Uvira etc? Kazi yawa vijana wetu wa Kivu? Ku patiya ma credits wa mamans na baba na vijana wanaitaji mutaji/capitale yakuanza business? Ni seme nini? Please please nawasihi wandugu zangu. Mu ache ukabila tufanye maendeleo kwetu. Mimi niki 24 ans mu Nord Amérique, naishi na wengine wa Congolais. Tunapata nationalité après 3 à 5 ans maximum. Lakini kwenye nilizaliwa na baba, nama babu depuis plus de 250 ans. Avant le partage de l'Afrique. Mungali munani ita réfugié! Quelle stupidité! Mu ache ujinga wandugu ili tuwaleteye maendeleo. 
Mimi hiyo njo nawa takiya tufanye. Kwa juu kila Kabila iko sur armée jusqu'aux dents. Capable d'exterminer l'autre. Mais à quoi cela nous profite? 
Chagueni akili, busara na upendo kuliko chuki na kifo ndugu zangu. 

Merci. Mungu awafunuliye hakima na awape upendo. 
Na wapenda saana. MHz

Tuesday, February 19, 2019

THE CONGOLESE GENOCIDAIRE CONGOLAIS YERODIA NDOMBASI HAS DIED



While few people close to Yerodia Ndombasi May have been naturally saddened by the death of the cruelest Congolese genocidaire, none other than Mr. Yerodia Ndombasi, truth be told, today was an excitingly happy day for millions of victims across the world whose children, mothers, fathers, brothers and sisters were massacred as a result of Abdoulaye Yerodia Ndombasi order to exterminate all Tutsis and whoever looks like them in the DRC. 

Ndombasi died to day at the age of 86 in Kinshasa. He was born on 15 January 1933.

Yerodia Ndombasi used to be a long-time high-ranking official in the Congolese government (DRC). 

He used his platform and power to promote hatred against Tutsis in Congo, resulting in a massive massacre of thousands innocent people across the DRCongo in 1998. 

Instead of being brought to justice and condemned, the DRC government rewarded him with even more privileges. 

From 1997 to 1999, Yerodia Ndombasi served as the Cabinet Director for President Laurent-Désiré Kabila. From March 1999 through late 2000, Yerodia Ndombasi served as the Minister of Foreign Affairs. In 2003, Yerodia Ndombasi became one of the four vice-presidents under President Joseph Kabila in a transitional government as mandated by a peace settlement with rebel groups and opposition parties. In 2007, he became a Senator in the Congolese government. What a shame. That was a slap in the faces of all Congolese Tutsi, and an exact indicative of how the Congolese government view and treat Congolese Tutsis! 


Despite his criminal actions and gross violence of human rights the international community gave him diplomatic recognition and immunity and chose once again to remain indifferent to the cause of Congolese Tutsis, especially Banyamulenge. 

 However, it should be noted that on  " 11 April 2000, an investigating judge of the Belgian tribunal de première instance issued an international arrest warrant against Yerodia Ndombasi, charging him with serious violations of international humanitarian law ."  

The sad thing is that he dies before facing justice. But the right judge, and creator of the Universe who has decided to take his life today will surely render him his due justice in eternity. 


The unfortunate thing is that he leaves behind more disciplines of his hatred and xenophobic ideology in the DRCongo. 

But God will one day remember the long oppressed groups in the DRC and hopefully give them the territory that will eventually be their promised land. Justice as a way of always prevailing in the final analysis. It's about time that the oppressed people of Eastern Congo recognize that Self determination of Kivu is their only way out of oppression, poverty, insecurity and perpetual injustice. 


For Journal Minembwe 

Ak. 




Umwicanyi ruharwa Abdoulaye Yerodia Ndombasi aragiye!



Kur'uyu wa kabiri tariki ya 19/02/2019, *Abdoulaye Yerodia Ndombasi* wafatwaga nk'umucurabwenge w'ubwicanyi bwakorewe abatutsi muri Congo mu mwaka wa 1998 yitabye Imana mubitaro biri mumujyi wa Kinshasa byitwa Cinquantenaire, nyuma y'igihe kinini yaramaze arwaye.

Apfuye afite imyaka 86, kandi yar'umuntu ufite amateka mabi cyane kubanyamulenge kuko aza ku mwanya wa mbere mubagize uruhare rukomeye mubwicanyi bwibasiye abatutsi n'abandi basa nabo muri Congo muri 1998.

Tubibutse ko, kw'itariki ya 04/08/1998, uyu mugabo, abicishije kuri radio na télevision by'igihugu, yahamagariye abandi bakongomani gutsemba abatutsi n'abasa nabo bose, abanje kubita *microbes*,  zikwiriye gutsembwa hakoreshejwe uburyo bwihariye!!!

Iyo discours y'uyu mugabo yakurikiwe no kwicwa kw'ibihumbi byinshi by'abatutsi, abasirikare n'abasevire b'abanyamulenge, abanyamasisi, abanyejomba n'abanyarwanda bari muri Congo muntara zitandukanye, mumujyi no mubyaro.

Ubu bwicanyi bwakurikiwe nintambara ikomeye yabaye hagati ya Leta ya LD Kabila n'imitwe yamurwanyaga. Iyi ntambara yarakomeye ibihugu bigera ku 9 byo muri Africa biyihuriramo. Yaje guhagarikwa mukwa 06/2003 nyuma yurupfu rwa LD Kabila wari waratsimbuwe numuhungu we Joseph Kabila. Imaze guhagarikwa hashyizweho Leta y'ubumwe ihuriyeho n'impande zarwanaga.

*Abdoulaye Herodia Ndombasi* kubera uruhare rukomeye yagize mugutsemba abatutsi Leta ya Congo yamuhembye kumugira umwe muba vices présidents bane bashyizweho muri iyo Leta.

Kubera uruhare  rutaziguye yagize mukurimbura igice kimwe cy'abaturage nta mpamvu, kw'itariki ya 11/04/2000 umucamanza w'ububiligi yamushyiriyeho impapuro zo kumufata (mandat d'arrêt) akagezwa imbere y'urukiko rwisumbuye rw'i Buruseli(Bruxelles) mu Bubiligi.

Leta ya Congo yitambitse imbere yizi mpapuro zo guta muri yombi *Abdoulaye Yerodia Ndombasi*, imukingira ikibaba ngo adafatwa akaburanishwa. Mumwaka wa 2002, Leta ya Congo yareze u Bubiligi murukiko CIJ(Cour Internationale de Justice) isaba gutesha agaciro izo mpapuro zo guta muri yombi uyu mwicanyi.

Urukiko rwafashe icyemezo gitesha agaciro izo mpapuro kw'itariki 14/02/2002, rushingiye kubudahangarwa Abdoulaye yarafite kuko icyo gihe yari yaragizwe ministre w'ububanyi n'amahanga!

Mubyukuri ibihugu bikomeye kw'isi byagaragaje ubushake buke bwo gushigikira ko abakoze ubu bwicanyi baburanishwa.

Ubutabera mpuzamahanga bwagaragaje intege nke kuko ahanini bushingira kunyungu z'ibihugu bikomeye. Aho bifite inyungu bihashyira imbaraga icyo bishaka cyose kikahakorwa. 

N'ukuvuga ko iyo ibihugu bikomeye bibona nta nyungu directs za politique ziri mukuburanisha abakoze ubwicanyi runaka biricecekera! Mwibuke ubwicanyi abanyamulenge bakorewe mu Gatumba muri 2004, ababukoze bakabyigamba ariko kugeza nubu nta numwe uragezwa imbere y'ubutabera!

Kubera ubwicanyi yakoze ntiyabihanirwa, *Abdoulaye Yerodia Ndombasi* muri 2006, ubwo yari muri Campaign yo kwamamaza Joseph Kabila kuri Goma, yongeye kuvuga amagambo mabi kubatutsi, aho yavuze ko banze gutaha ku neza iwabo mu Rwanda ngw'ariko bazashorezwa inkoni bahikikishe ko babagejejeyo!

Ariko iyakaremye n'iyo ikamena, nubwo Yerodia na bagenzi be bagerageje gutsemba abatutsi bagamije bakabamaraho ariko ntibabigezeho, ubu Yerodia apfuye abatutsi bakiriho kandi ari benshi kw'isi.

Turagije dutanga pole ku kubanyamulenge bose n'abandi batutsi bose, by'umwihariko abacitse kwicumu n'ababuriye ababo mubwicanyi bwakorewe abatutsi muri Congo muri 1998, tunababwira ko icyiza cyose kiraharanirwa, ntacyizana, kandi baravuze ngo akimuhana kaza imvura ihise. Rero duhagurukire rimwe duharanire ko bariya bantu bose baduhekuye bacirwa imanza z'ibyo bakoze.

Aba bicanyi nabo bakwiye kumenya ko, n'ubwo bazakomeza gukingirwa ikibaba ntibaburanishwe hano mwisi kubera injustice iyibamo, ariko ntibagire ngo ntibazabibazwa imbere y'Imana!


*Me Munezero Byinshi Willy*

Le Tribalisme de L’Ambassadeur de RDC en Éthiopie

Monday, February 11, 2019

QUI A RÉELLEMENT GAGNÉ LES ÉLECTIONS EN RDCongo?

SITUATION POLITIQUE ACTUELLE EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

 

La République Démocratique du Congo vit une nouvelle ère dite démocratique, depuis l'arrivée au pouvoir du Président  élu Félix Antoine Tshisekedi  Tshilombo qui, de façon civilisée a remplacé Joseph Kabila Kabange au pouvoir qu'il détenait depuis 2001.

 

La marche vers cette alternance apaisée fut longue et tragique au cours de laquelle de centaines des congolais trouvèrent la mort . Mais finalement les citoyens ont pu voter dans le calme. 

 

De 2014 à 2019 via 2016, les choses changeaient jour après jour

 

En 2014, la Mouvance présidentielle diteMajoritéprésidentielle, en RDC a  tenté de modifier la Constitution pour que Joseph Kabila Kabange puisse briguer pour la 3ème fois d'affilée en violant la dite constitution, mais la population comme la Société civile ainsi que la communauté international ont condamné cette manoeuvre fallacieuse, et le camp Kabila a compris  et respecté cette résistance populaire. Les Kabilistes renoncerènt à cette tentative.

 

Viendra ensuite les négociations entre le gouvernementet l'opposition dite non radicale de 2016. C'est exactement à ce stade que Vital Kamere Rwakanyiginya se démarqua avec un pied à l'opposition et un autre pied dans la majorité. Les négociations de la Saint sylvestre ont abouti à des accords qui ,à la fois n'auront pas d'effets escomptés , mais vont déchirer l'UDPS de l'opposant éternel d'Etienne Tshisekedi. 

 

L'opposition congolaise qui ne sera jamais unie

 

Il y a eu des multiples  rencontres des grands  opposants congolais visant à choisir un seul d'entre eux pour concurrencer et vaincre la majorité présidentielle. Bruxelles Johannesburg et enfin Genève, ont abrité ses assises, mais aucun consensus n'a pu être trouvé. 

 

*Après Genève, c'est à Nairobi où Vital Kamehre céda sa place à Tshisekedi*

 

7 opposants  dont Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi, Martin Fayulu ,Tshisekedi et Kamere ont décidé et propulsé Mr Martin Fayulu comme  l'unique candidat à la présidentielle, mais mystérieusement 24 heures après Vital Kamere  et Tshisekedi ont retire leurs signatures ,et du coup font leur pacte de la présidentielle. 

Nombreux observateurs diront que c'est les Kabilistes qui ont intimé ces deux poids de trahir les accords de Genève. 

 

Les élections proprement dites, la CENCO et la Communauté internationale

 

Après les élections tenues le 30 Décembre 2018, elections exceptionnellement apaisées qui ont surpris le monde entier, le camp Kamere-Tshisekedi sort victorieux. Là encore le monde qui semblait soutenir Fayulu et les rdcongolais qui attendaient la victoire de Shadary, s'étonnent de l'annonce faite par la CENI, mais le pays reste cas meme tranquille. 

L'église catholique à travers la très redoutable CENCO conteste ,et avance qu'elle détient les resultants effectifs des urnes. L'union Africaine, la France et la Belgique n'étaient pas en reste, elles contestent les resultats présidentiels et exigent même la Cour  Constitutionnelle de invalider les resultants proclamés  provisoirement  par la CENI, l'opinion congolaise s'y oppose énergiquement considérant que l'occident s'ingére exagérément des affaires internes. Ils avaients raisons, ilest étonnant que, la coalition de la FCC a remporté les elections sénatoriales et législatives en grand nombre. Cela veut dire que selon CENI, le peuples congolais ont massivement rejeté la candidature présidentielle de Ramazani Shadary, mais ont voté la coalition de FCC qui le soutenait une super majorité au Sénat et au Parlement.

 

Ce résultat surprenant a conduit les observateurs les plus raisonnables de l'élection à conclure que la victoire inattendue de Tshisekedi était le résultat d'un accord en coulisse entre Tshisekedi et la coalition de la FCC visant à aider Kabila à maintenir le contrôle sur les ministeres importants et les services de sécurité avec l'aide d'un" president ami " dans les années à venir

Ce n'est pas un farfelu scénario. Comme le stipule la constitution, Joseph Kabila deviendra sénateur à vie et présidera le Sénat. On peut également supposer que la coalition de Kabila maintiendra le contrôle sur l'armée, les affaires étrangères, la sécurité intérieure, le budget et le secteur minier. Si ces hypothèses sont vrais, il est evident que le centre d'intérêt du pouvoir politique congolais passera de la présidence au Sénat. Dans ce contexte, il est raisonnable de s'attendre à ce que la coalition FCC fasse tout moyens possible pour empêcher une personnalité politique hostile de prendre la présidence.

cela veut dire que les résultats des elections générales congolaises de 2018 sont, au mieux, flous. Même si on croit que Tshisekedi n'a pas eu assez de soutien populaire pour remporter la course à la présidence, il est difficile de comprendre comment la coalition de Kabila a perdu la présidence mais a remporté massivement les elections législatives 

 

Le  Président sortant Joseph Kabila Kabange déjoue tout les plans extérieurs

 

Par ceque le pays n'est pas enflame depuis que Kabila n'a pas été candidat et laissant la course à la présidentielle à son dauphin Shadari, parceque Fayulu n'a pas gagné les élections , et parceque la RDC resta à quiétude après la victoire de l'enfant de l'opposant historique Étienne Tshisekedi, surtout parce les elections ont été organisées et finances uniquement par la RDC, voilà à mon avis les causes principales qui ont poussé la communauté internationale de s'acharner à la victoire d' Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo comme cinquième Président de la République Démocratique du Congo.

 

Une autre observation n'est pas à écarter, c'est le fait que l'enfant '

d'Étienne et l'enfant de Laurent Désiré Kabila se succèdent au pouvoir, d'autres pensent que après Tchisekedi on aura à nouveau Joseph kabila comme c'est le cas au Kenya, reste à contempler  si Felix Tshisekedi va progressivement éclore hors de l'ombre de son prédécesseur, et de devenir son propre homme ou bien Il restera dans le cocon de Kabila pendant ces cinq prochaines années.


Noah Félix Rugira